Qui suis-je ?

portraitAnavelvor, « le vent de la mer  » était initialement mon nom d’artiste photographe.

L’évolution de mon activité m’a amené à faire une réflexion autour de mon site internet et mes différents projets.

Pour garder une cohérence d’ensemble, il m’a semblé judicieux de séparer l’activité photo, que vous pouvez retrouver ici : http://www.loicolivierphoto.com et mes activités  » glisse ».

A travers ce site, vous aurez la possibilité de profiter ( ou subir 🙂 ) mon éclectisme : billets d’humeur, test de matos avec mes retours très personnels sur ce que j’ai la possibilité de tester.

J’éprouve une passion fusionnelle et sans limite envers l’océan et mon terroir Finistérien, il me tient à cœur de partager cela avec vous.

2 commentaires

  1. Olivier Junquet
    ·

    Bonjour Loic Je me permet ce petit message car je suis assez interessé par la frugal, j’ai toujours eu un faible pour le cote fish. Je possède déjà une Sea Lion pro aprés avoir commencè par la sealion (utilise en sup et windsup). Cette planche m’a permis de décupler mes cessions de windsurf car sur la cote Basque les vagues sont bien là mais le vent est plutot faiblard. Je pèse environ 70 kg pour 1m78 et pratique depuis bien longtemps, j’ai maintenant 50 ans. Je pencherai assez pour la 88L quand penses tu. D’autre part tu fait mention de quel greement utilser en winsup mais je n’ai pu trouver de developpement sur ce sujet.

  2. loic
    ·

    Bonjour et merci de ta lecture de ces lignes 🙂
    Mon actualité personnelle est agitée, j’ai mis du temps à te répondre, désolé.
    Réponse publique donc, si elle peut être utile à d’autres lecteurs 🙂
    Pour la Frugal : la 88 est utilisée par mon pote Manu, du shop Swell. En planche unique. Je pense que pour nos poids ( Manu et moi sommes dans la tranche medium/lourd, plus de 80Kg ) dans le super light, c’est une board technique, bien plus que la 99. Maintenant, compte tenu de nos 15Kg de différence ( hum hum, voire plus en ce moment 🙁 ), la 88 semble être une excellente option, encore plus vive que la 99 même. Remonter le gréément au tire veille sera plus technique, mais comme tu dispose d’un sealion, j’imagine que la plage de vent que tu penses viser doit être supérieure à 9/10 nds, donc l’option waterstart doit âsser.
    Concernant le gréément windsup, je dois développer dans un futur article. A l’heure actuelle, j’utilise une Simmer Blacktip en 5,6. En collaboration avec un voilier, une 4,9 est en développement également.
    A mon sens, les voiles hotsails superfreak sont particulièrement adaptées autant par leur construction que leur dynamisme particuliers. Globalement l’idée est d’avoir un gréément le plus léger possible ( carbone et cie) et le plus nerveux possible. La chute doit être tendue, et la voile pas trop creuse pour offrir un max de puissance directe.
    Ma Simmer me donne toute satisfaction également : le côté monofilm donne le sentiment de puissance directe, je la gréé sur un mat à courbure variable ( Reptile ) qui me permet de retendre artificiellement la chute en super light.
    Voilà, j’espère avoir répondu au moins en partie à tes questions.
    Loïc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.